BS2B logo

Vous êtes au courant: nous n’avons que deux oreilles. Pourtant, avec si peu d’oreilles, vous pouvez facilement situer une source sonore, qu’elle se situe devant, derrière au dessus ou en dessous de vous. Alors pourquoi s’encombrer d’une pléthore d’enceintes et d’un ampli dolby®-surround-THX®-DTS®-machin-truc alors qu’une simple paire d’écouteurs peut en faire autant, voire plus? Vous n’y croyez pas trop hein? Branchez donc vos écouteurs, fermez les yeux et allez vous faire couper les cheveux au Virtual Barbershop.

Incroyable, n’est-ce pas? Vous venez d’entendre un son binaural. Et le binaural est à portée de tux.

Explications…

Si vous écoutez de la musique en avec un casque, le coté droit et le coté gauche ont chacun un canal bien distinct: ce que vous entendez à gauche, vous ne l’entendez pas forcément à droite: c’est ce qu’on appelle la stéréo. Chaque oreille entend alors un son différent, un peu comme si vous entendiez deux conversations différentes en même temps. C’est plutôt fatiguant et votre cerveau n’aime pas ça. Si vous avez l’habitude d’écouter de la musique avec votre casque, vous aurez vite fait d’attraper mal au crâne ou aux oreilles. La stéréo n’a en effet rien de naturel et est à l’origine, faite pour être écoutée sur des hauts parleurs.

Au contraire, quand vous écoutez un son « naturel », un claquement de doigts par exemple, vos deux oreilles entendront ce son de manières différentes.

Explications: Si vous claquez des doigts près de votre oreille gauche, vous allez bien sur entendre le bruit dans votre oreille gauche. Mais le son n’est pas comme le nuage de Tchernobyl: il ne s’arrête pas là et continue son chemin. La tête, qui est habituellement pleine, atténue le son du claquement de doigts, et ce même son doit contourner votre tête pour arriver de l’autre coté. Résultat: votre oreille droite entend ce que votre oreille gauche à entendu, beaucoup moins fort et avec un petit délai. Le fait d’entendre un son de cette manière est totalement naturel, vous en faite l’expérience tous les jours sans vous en rendre compte.

Tout cela se regroupe sous le terme de perception binaurale. Vous comprendrez qu’écouter un son binaural est bien plus naturel qu’écouter un son stéréo.

Le binaural n’est utile que lors de l’utilisation d’un casque. En effet la stéréo se transforme d’elle-même en binaural lors de l’écoute sur des haut-parleurs: si vous coupez l’un des HP, vos deux oreilles entendront le son émit.

Pour passer de la stéréo au binaural, on utilise ce que l’on appelle un crossfeed: un petit bidule qui fait en sorte que chaque canal soit renvoyé vers le canal opposé, avec un délai et de manière atténuée, comme en vrai. Ne confondez pas crossfeed avec crossfade, qui est une technique de transition entre deux chansons.

Puisqu’on vous dit que linux c’est génial…

Sous le nom barbare et imprononçable de bs2b se cache quatre mots magiques: Bauer Stereophonic-to-Binaural. Ce brave Bauer, comme tout bon audiophile, à adapté le crossfeed sauce Chu Moy à votre PC, sous la forme d’un plugin LADSPA, béni soit-il. Ce crossfeed s’applique différemment sur 3 registres (hautes, moyennes et basses fréquences) pour un effet plus naturel. En effet votre tête perçoit et atténue les sons de manières différentes.

D’abord installez cvs pour récupérer les plugins et de quoi compiler:

sudo apt-get install cvs build-essential

Connectez-vous et téléchargez les sources (pas de mot de passe, appuyez simplement sur enter):

cvs -d:pserver:anonymous@tap-plugins.cvs.sourceforge.net:/cvsroot/tap-plugins login
cvs -z3 -d:pserver:anonymous@tap-plugins.cvs.sourceforge.net:/cvsroot/tap-plugins co -P tap-plugins

Compilez le bouzin (pas de souci ça va vite):

cd tap-plugins
make

Créez les dossiers nécessaires et déplacez-y les fichiers:

sudo mkdir -p /usr/share/ladspa/rdf
sudo mv *.rdf /usr/share/ladspa/rdf
sudo mkdir -p /usr/lib/ladspa
sudo mv *.so /usr/lib/ladspa

A ce point vous avez installé les plugins, vous pouvez les utiliser avec un tas de logiciels comme audacity, ardour etc. Maintenant il nous reste à configurer ALSA pour qu’il utilise le plugin quand vous écoutez de la musique. Pour cela éditez votre /etc/asound.conf si vous voulez appliquer l’effet à l’ensemble de votre système ou ~/.asoundrc si vous voulez limiter son utilisation à un utilisateur en particulier. Le fichier est probablement vide, c’est normal, il suffit d’y ajouter ces lignes de code:

pcm.ladspa {
type ladspa
slave.pcm "plughw:0,0";
path "/usr/lib/ladspa";
plugins [
{
label tap_bs2b
input {
controls [ 3 1 ]
}
}
]
}

pcm.!default {
type plug
slave.pcm "ladspa"
}

Dans le code, plughw:0,0 est l’adresse de votre carte. 0,0 correspond à « carte 0, périphérique 0 ». Tapez aplay -l dans un terminal pour savoir l’adresse de votre carte. Ce plugin ne fonctionne qu’avec une sortie PCM (sortie analogique), choisissez la bonne sortie!.

Dans le même code, controls [ 3 1 ] règle le niveau de crossfeed au maximum et active le « high boost » (pour les hautes fréquences), ce sont les valeurs par défaut. Les valeurs possibles sont 1, 2 ou 3 pour le niveau de crossfeed et 1 ou 0 pour activer/désactiver le « high boost »

Et voila, vous avez le son binaural a portée d’oreille. Faites vous plaisir, bonne écoute.

EDIT: la modification de asound.conf ou ~/.asoundrc semble poser des problèmes de son avec flash. Heureusement votre serviteur a trouvé une solution toute simple à ce petit souci. Pour cela préférez utiliser le fichier ~/.asoundrc plutôt que asound.conf.

Créez deux fichiers sur votre bureau (ou deux « launchers » dans la barre des taches): bino-on et bino-off par exemple et copiez-collez ceci dans les fichiers respectifs:

bino-on:

#!/bin/sh
mv /home/matt/.asoundrc_off /home/matt/.asoundrc

bino-off:

#!/bin/sh
mv /home/matt/.asoundrc /home/matt/.asoundrc_off

un pti coup de « chmod +x » sur chacun des fichiers et y’a plus qu’à cliquer pour que ~/.asoundrc soit renommé et par conséquent ignoré par ALSA et vice-versa. Et voila!


Sources:
keenblog
Amarok Wiki – ladspa HowTo
Merci à ThibG pour m’avoir remémoré l’existence du binaural, sans quoi je n’aurai jamais (re)farfouillé le ouèbe a la recherche de ces précieuses informations.