Si vous ne le savez pas encore, PulseAudio est le nouveau serveur de son à tout faire. Pour ceux qui ne peuvent pas se séparer de JACK voici comment combiner les deux.

Deux modules sont disponibles: l’un pour la source (module-jack-source) et l’autre pour le sink (module-jack-sink). Cela signifie que tout logiciel compatible avec PulseAudio le sera également avec JACK et vice-versa, Youpi!

Le fichier à éditer est /etc/pulse/default.pa (pour une config globale) ou ~/.pulse/default.pa (pour une config per user). Toutes les options sont…optionelles donc l’ajout d’un simple « load-module module-jack-sink » ou « load-module module-jack-source » suffira mais voici tout de même la syntaxe au cas où.

load-module module-jack-sink sink_name=nom_du_sink server_name=nom_du_serveur client_name=nom_du_client channels=nombre_de_canaux
load-module module-jack-source source_name=nom_du_sink source_name=nom_de_la_souce server_name=nom_du_serveur client_name=nom_du_client channels=nombre_de_canaux

sink_name/source_name: définit le nom du sink ou de la source. Si omit, le sink sera nommé « jack-out » et la source « jack-in ».

server_name: détermine le serveur JACK auquel se connecter. Si omit, pulse se connectera au serveur par défaut.

client_name: définit le nom du client donné a JACK. Si omit, le nom sera PulseAudio.

channels: définit le nombre de canaux à utiliser. Si omit, le defaut sera le nombre de canaux disponibles sur le serveur JACK.

connect: prend une valeur booléenne si activé (enabled, valeur par defaut), PulseAudio essaiera de se conencter aux ports du server JACK.

Source: PulseAudio Modules