Un brin d’histoire

Le C315BEE tire son nom de Bjorn Erik Edvardsen, développeur du PowerDrive-S™, un circuit d’alimentation haute tension offrant une faible distortion pour un prix raisonable. « BEE » est aussi a l’origine de l’ampli NAD 3020, hautement renommé depuis sa sortie en 1978.

Spécifications

Puissance continue à 8 ohms: 40 Watts
Puissance dynamique à 8/4/2 ohms: 95/130/180 Watts
Headroom à 8 ohms: 45W, +16.5dB
Distortion: 0,02%

Entrées: Tape In, Tuner, Aux, Video, CD, Disc/PMP
Sorties: Tape Out, 2 sorties haut parleur, 1 sortie casque

Réglages: Trebble, Bass, Balance, Volume

La Revue

Si vous avez besoin de 3000W et de centaines d’entrées/sorties pour pouvoir vous crever les tympan et être le premier de la bande a devenir sourd, passez votre chemin.

Le C315 est un petit ampli, simple, pas trop cher (environ 250€), idéal pour un écoute normale. Et si les 40 Watts annoncés vous font rire, sachez que ce petit ampli cache bien ce qu’il a sous le capot. NAD, dans sa grand humilité, effectue des tests plus que rigoureux avant d’afficher un chiffre dans ses spécifications, ce qui surprend souvent à la premiere écoute.

Les 40 Watts attendus savent parfaitement sonoriser toute ma maison en utilisant qu’une paire de Wharfedale Diamond (déclarée 100W). Le son est clair et puissant, et ne demande de réglage que celui du volume.

Le design lui est simple, sobre et esthétique. Inutile de lire le manuel pendant des heures pour en comprendre le fonctionnement. L’ampli semble solide (et il en a la réputation), la manufacture est agréable au toucher.

Les plus

Le son est très bon, aucun doute là dessus.

Le « Tone Defeat »: un petit bouton qui permet de choisir entre le son « naturel » ou celui modifié par les boutons de réglages des basses/medium.

L’entrée pour lecteurs multimedia en facade, idéale pour brancher un ipod ou quoi que ce soit d’autre.

Le circuit de sureté: L’ampli refusera de démarrer si le son est trop fort, si l’input est trop puissant ou s’il détecte un quelconque problème.

La télécommande permet de contrôler completement l’ampli et un lecteur CD NAD (non fourni).

Le bouton de volume est motorisé (ce qui est pour moi une prouesse technologique).

La finition est très belle, simple et esthétique.

Les moins

Pas selecteur pour la sortie casque, les haut-parleurs se coupent dès qu’un jack est branché.

Pas d’entrée Phono/préampli RIAA.

Le bouton « mute » n’est présent que sur la télécommande.

Publicités

Après avoir lamentablement échoué la laborieuse installation d’ipodlinux hier soir, mon ipod ressemblait plus à un champs de bataille qu’à un lecteur multimedia. Plus de firmware, un disque reformatté et plus de 4h a essayer d’installer et résoudre tout ce bordel, j’ai enfin laissé tomber et décidé de restaurer le tout.

Le dilème: je n’ai pas windows à la maison et pas envie d’utiliser iTunes7 avec wine pour 2 min d’utilisation. Après quelque farfouillage sur l’interweb, et notamment sur ipodlinux, j’ai trouvé la solution.

Première chose à faire: Identifier à quelle génération appartient votre iPod. Pour cela, regardez ici et notez le chiffre qui apparait sous la photo de votre modèle (notez que 1G, 3G, 5G etc. ne correspondent pas à la taille du disque).

Firmware

Pour flasher l’ipod, il vous faut un firmware tout propre. Allez ici et dans le menu déroulant, trouvez votre le modèle correspondant à votre ipod et téléchargez-le. Décompressez l’archive .ispw dans vorte /home et notez la version du fichier Firmware-X.Y.Z.

Maintenant il suffit de flasher le firmware sur le disque avec la commande suivante:

dd if=Firmware-X.Y.Z of=/dev/sdX seek=63

X.Y.Z correspondent à la version du fichier que vous avez téléchargé, et /dev/sdX à l’emplacement de l’iPod (vous trouverez cela avec un petit « fdisk -l », n’y ajoutez pas le numéro)

Et voilà, redémarrez le lecteur en appuyant sur menu et play en même temps, rappuyez sur menu une fois eteint, et c’est gagné!
Vous devrez peut être le brancher à une source d’alimentation (pas au pc sinon il retournera en mode disque) pour que cela fonctionne.

Fichiers

Si comme moi vous avez formaté votre ipod, il faudra recréer la structure des fichiers pour qu’il puisse fonctionner correctement. À la racine doivent donc apparaître ces dossier:

  • Calendars
  • Contacts
  • Notes
  • iPod_Control

Dans le dossier iPod_Control doivent figurer les dossiers et fichiers suivants:

  • Device (Dossier)
  • iTunes (Dossier)
  • Artwork (Dossier)
  • Music (Dossier)
  • SysInfo (Fichier)

SysInfo

SysInfo est le fichier d’identification de l’iPod, il contient le numéro de série et plein de chose formidables et incompréhensible. Ce fichier est vital si vous voulez le brancher sur l’iTunes de votre pote et lui tirer toute sa musique. Bref, notez le numéro de série ridiculement petit figurant dos de votre ipod, créez un fichier SysInfo dans Ipod_Control, zieutez ici et insérez le texte adequat en fonction de votre modèle. Changez la ligne « pszSerialNumber: XXXXXXXXXX » en remplacant les X par votre numéro de série et enregistrez.

Pour mon iPod 3G, cela donne:

BoardHwName: iPod Q14
pszSerialNumber: 2X42108CQQF
ModelNumStr: M9460
FirewireGuid: 0x006FF15D
HddFirmwareRev: JB100B
RegionCode: X(0x000E)
PolicyFlags: 0x00000000
buildID: 0x02308000 (2.3)
visibleBuildID: 0x02308000 (2.3)
boardHwRev: 0x00000000 (0.0 0)
boardHwSwInterfaceRev: 0x00030001 (0.0.3 1)
bootLoaderImageRev: 0x00010000 (0.0.1 0)
diskModeImageRev: 0x00000000 (0.0 0)
diagImageRev: 0x00000000 (0.0 0)
osImageRev: 0x00000000 (0.0 0)
iPodFamily: 0x00000000
updaterFamily: 0x00000000
oemv: 0x00000002

Redémarrez votre ipod complètement (en appuyant sur menu et play en meme temps) et tout devrait fonctionner à merveille.

Vous cherchez un lecteur qui ne vous casse pas les miches? Envie de vous faire les dents sur un lecteur qui a de beaux jours devant soi? Vous vénérez xbright comme un dieu?

Bluemindo est votre ami. Un lecteur tout nouveau, tout simple, mais qui fait son boulot.

Au menu:

  • Lecture des fichier flac, ogg, oga, mp3, mpc, m3u and m3u8
  • Téléchargement des jaquettes et des paroles
  • Plugins (last.fm, gajim, jabber-PEP, notifications fournis)
  • Plusieurs interfaces au choix
  • Edition des tags
  • Scrineshotte:

Le site: http://bluemindo.codingteam.net/

Si vous voulez utiliser mpd pour écouter votre musique et pour streamer de la musique vers icecast, si votre petite soeur ne sait pas sentir votre collection de nerdcore, black metal-punk-post-glitter-machin-chose, il vous faudra soit une hache, soit lancer un second MPD avec une configuration alternative.

Je vous conseille fortement le second choix pour des raisons hygiéniques.

Pour ce faire, il suffit de créer un second fichier mpd.conf en prenant soin de changer de port et le chemins vers la collection de la petite soeur ainsi que les chemins vers les fichiers système. Bien entendu il faudra créer un second dossier contenant ces derniers (mpd.log, tag_cache, etc).

Pour lancer chaque instance de MPD, lancez ces commandes

sudo mpd /chemin/vers/mpd.conf
sudo mpd /chemin/vers/mpd2.conf

Enfin il suffit de vous connecter avec votre client aux ports que vous avez définis dans vos fichiers mpd.conf et de poser cette hache.

HELP !

Pour tout problème de son, conseils, ou simplement pour causer musique et apprécier l'ambiance, vous êtes les bienvenus au salon musique

Archives