You are currently browsing the tag archive for the ‘JackServer’ tag.

Si vous ne le savez pas encore, PulseAudio est le nouveau serveur de son à tout faire. Pour ceux qui ne peuvent pas se séparer de JACK voici comment combiner les deux.

Deux modules sont disponibles: l’un pour la source (module-jack-source) et l’autre pour le sink (module-jack-sink). Cela signifie que tout logiciel compatible avec PulseAudio le sera également avec JACK et vice-versa, Youpi!

Le fichier à éditer est /etc/pulse/default.pa (pour une config globale) ou ~/.pulse/default.pa (pour une config per user). Toutes les options sont…optionelles donc l’ajout d’un simple « load-module module-jack-sink » ou « load-module module-jack-source » suffira mais voici tout de même la syntaxe au cas où.

load-module module-jack-sink sink_name=nom_du_sink server_name=nom_du_serveur client_name=nom_du_client channels=nombre_de_canaux
load-module module-jack-source source_name=nom_du_sink source_name=nom_de_la_souce server_name=nom_du_serveur client_name=nom_du_client channels=nombre_de_canaux

sink_name/source_name: définit le nom du sink ou de la source. Si omit, le sink sera nommé « jack-out » et la source « jack-in ».

server_name: détermine le serveur JACK auquel se connecter. Si omit, pulse se connectera au serveur par défaut.

client_name: définit le nom du client donné a JACK. Si omit, le nom sera PulseAudio.

channels: définit le nombre de canaux à utiliser. Si omit, le defaut sera le nombre de canaux disponibles sur le serveur JACK.

connect: prend une valeur booléenne si activé (enabled, valeur par defaut), PulseAudio essaiera de se conencter aux ports du server JACK.

Source: PulseAudio Modules

Publicités
Jack Logo

Avez vous déjà eu envie d’envoyer la sortie audio d’un programme vers un autre? Ou alors de prendre cette sortie et de l’envoyer vers deux autres programmes et finalement enregistrer le résultat dans le programme d’origine? Si c’est le cas, JACK est ce que vous cherchez.

JACK est un serveur audio basse latence qui permet de connecter différentes applications sur un périphérique audio ainsi que de partager le son entre eux. Ses client peuvent tourner à part (comme des programmes normaux) ou au sein du serveur audio (comme des plugins).

JACK est destiné à l’utilisation professionnelle et est axé sur deux points: exécution synchrone de tous les clients et faible latence.

Installation

Si votre distribution n’intègre pas déjà JACK, il va falloir bien entendu l’installer. Pour en profiter pleinement, il vous faudra un noyau linux temps réel (optionnel mais recommandé).

sudo apt-get install jackd qjackctl
sudo apt-get install linux-image-rt linux-headers-rt

Note Importante:

Redémarrez en prenant soin de choisir Linux-x.x.xx-xx-rt comme noyau quand grub apparaît.

Configuration

tapez Alt+F2 et lancez qjackctl (ou fouillez les menu à la recherche de Jack Control)

Cliquez sur le bouton paramètres (Setup) à droite, et dans le dialogue qui s’affiche:

1. Sélectionnez votre carte son dans le menu déroulant
2. Activez le noyau temps réel
3. Activez le monitoring
4. Changez Frames/Period a un niveau inférieur pour obtenir la latence la plus faible possible. Certaines carte peuvent supporter un forte latence, d’autre pas. Cette valeur est a configurer selon vos besoins et votre matériel.

Dans l’onglet « divers » ou « Misc » cochez les cases suivante pour un peu plus de praticité:

Cliquez sur OK pour appliquer les paramètres et fermer le dialogue puis cliquez sur Start pour lancer le serveur.

Maintenant il va falloir chasser les XRuns…

Les XRUNSs apparaissent quand il y a trop ou pas assez de données dans le buffer.

Si vous avez des XRUNS, l’icône de JACK dans le tray et le « 0(0) » dans qjackctls vont virer au rouge, cela arrive quand vous ouvrez un programme ou quand vous ajoutez un plugin. Tant que ça n’arrive pas pendant la lecture, le processing ou l’enregistrement ce n’est pas trop grave.

Tout ce que vous avez à savoir c’est que les XRUNS saimal, saitrètrèmal. Vous pouvez réduire le nombre de XRUNS en augmentant la valeur de Frames/Periods dans les paramètres.

Utilisation

Maintenant que JACK tourne comme il faut, lancez un programme, choisissez-y JACK comme serveur (si cette option existe) et lancez un son. Pas de son!

C’est normal, il faut relier votre programme à ALSA, à nouveau dans qjackctl, cliquez sur « Connect » et reliez la sortie du programme à une entrée ALSA. Miracle!

Maintenant vous pouvez connecter plein de programmes les uns aux autres sans problème. Mais attentions aux XRUNS!

HELP !

Pour tout problème de son, conseils, ou simplement pour causer musique et apprécier l'ambiance, vous êtes les bienvenus au salon musique

Archives